Roadtrip USA : départ immédiat en Camping Car !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×
Mardi 16 juillet

Aujourd’hui commence notre vrai roadtrip aux US : on loue un Camping Car pour traverser les Etats Unis !

L’idée originale était de louer un Camping Car à la Nouvelle Orléans et de le déposer à Las Vegas, 3 000 kilomètres plus loin. Nous avons pas mal galéré pour trouver une agence de location qui puisse répondre au besoin. La majorité des agences américaines que nous avons contactées ne proposait que des locations où la prise du véhicule et sa remise étaient dans la même ville.  Finalement, un peu par hasard au détour d’une recherche web, nous somme tombés sur l’agence française Camping Car Online, spécialisée dans la location de Camping Car à l’étranger, et en particulier aux Etats Unis.

Camping Car Online a été capable de nous dénicher un Camping Car à prendre à Houston avec remise à Las Vegas, une semaine plus tard. L’agence locale américaine qui nous louera le véhicule est Cruise America, un des plus gros loueurs de RV (c’est comme ça qu’on appelle les Camping Cars là-bas) aux Etats Unis alors même que nous avions contacté cette agence auparavant et qu’ils nous avaient répondus négativement ! En 2009, lors de mon premier trip en Camping Car au Canada, j’étais passé par Cruise Canada, la petite sœur de Cruise America, et j’en avais été très satisfait.

Nous devons donc nous rendre à Houston au Texas pour récupérer notre Camping Car. Nous allons nous y rendre grâce à un bus Greyhound, l’une des plus importantes compagnies de bus aux US. Le trajet de 560 km est prévu pour durer 7 h 10. Mais il ne nous coûte que $16 par personne (environ 12 €) ! Le bus est un moyen très économique de voyager.

Seul problème, il part à 6 h 15 du matin… j’aime pas les matins tôt…

On réussit tout de même à se lever, prendre un taxi pour se rendre au terminal de bus et monter dans notre Greyhound… avec une colonie d’une vingtaine d’ados français qui font le trajet Nouvelle Orléans, Las Vegas d’une traite en 2 jours. Bonne chance à eux ! Fort heureusement ils sont très calmes (sans doute à cause de l’heure matinale).

Comme c’était le cas lors du week-end à Boston, le bus est confortable et nous avons du wifi et des prises électriques ! Le Grand Voyageur aime le wifi 🙂 Qui plus est, il y a même un système de vidéo à la demande gratuit permettant de voir des films sur son téléphone, tablette ou ordinateur portable. C’est beau la technologie. Je lance A Good Day to Die Hard avec Bruce Willis (« Die Hard : belle journée pour mourir »)… et je m’endors 🙂

Film à bord du bus en streaming sur son téléphone... classe !

Film à bord du bus en streaming sur son téléphone… classe !

La vache, il a pris un coup de vieux le Bruce non?

La vache, il a pris un coup de vieux le Bruce, non ?

Et sinon, aux Etats-Unis, on peut construire une ligne haute tension en plein milieu de la mer (d'un grand lac?)

Et sinon, aux Etats Unis, on peut construire une ligne haute tension en plein milieu de la mer

Peu après 8 heures, nous faisons une halte à Bâton Rouge, pour une pause petit déjeuner. En guise de petit déjeuner, les choix sont limités et je me décide pour un sandwich à l’œuf… Je n’aurai plus faim pendant les 12 prochaines heures…

Mhhhh le bon gros, sandwich à l'oeuf reconstitué...

Mhhhh le bon gros sandwich à l’oeuf reconstitué…

Quelques heures plus tard, re-pause pipi/casse-croûte

Notre bus, et son chauffeur à droite.

Notre bus et son chauffeur, à droite

T-Chat essaie les boissons énergétiques locales... comme d'hab', il a les yeux plus gros que le ventre et je devrai l'aider à finir

T-Chat essaie les boissons énergétiques locales… comme d’hab’, il a les yeux plus gros que le ventre et je devrai l’aider à finir

Nous repartons, la route défile.

Peu après 13 h nous arrivons à Houston, pile à l’heure.

De Houston, on ne verra pas grand chose. Juste quelques gratte ciel

De Houston, on ne verra pas grand chose. Juste quelques gratte-ciel

Nous avons besoin d’un taxi. Nous devons nous « battre » avec des rabatteurs qui veulent des dollars car il nous ont amenés au taxi (à 20 mètres de la sortie du terminal de bus). Nous donnons $1 et nos cents, nous faisons engueuler (“c’est pas assez”) mais comme 2 rabatteurs se disputent pour savoir qui nous a rabattus le premier, nous les laissons à leur discussion et partons en direction du nord de la ville récupérer notre gros camion. C’est aussi ça être Grand Voyageur dans des contrées inconnues : parfois on se fait avoir, parfois on gère.

Une fois sur place, notre Camping Car tout beau, tout neuf nous attend devant. Il s’agit du modèle standard : 5 places en position nuit, 25 pieds (7,6 m) de long. Il est plus petit que celui que nous avions au Canada (30 pieds pour 7 personnes alors que nous n’étions que trois :-)) mais il fait amplement l’affaire.

Oh le beau Camping Car

Oh le beau Camping Car

De gauche à droite: gazinière, four micro-ondes, évier, lit, porte de la douche et des toilettes

De gauche à droite:  gazinière, four micro-ondes, évier, lit, porte de la douche et des toilettes, un placard, et le frigo/freezer

De gauche à droite: table/salon pour 4, lit mezzaninz, banquette et de nouveau la gazinière et four. Cool non?

De gauche à droite: table/salon pour 4, lit mezzanine, banquette et de nouveau la gazinière et four. Cool non?

Tiens, on est immatriculé en Arizona.

Tiens, on est immatriculé en Arizona

Après la paperasse, la présentation du véhicule et le constat, on démarre !

Houston, on a un problème

Premier stop, le supermarché pour faire le plein de victuailles et autre matériel de camping (oreiller, produit d’entretien, anti-moustique etc. etc). Nous faisons les courses au Wallmart, à côté de l’agence de location.

A un moment, le tonnerre frappe très près, l’électricité dans l’immense supermarché se coupe puis revient partiellement (éclairage de secours). Pas grave, on continue les courses, nous avons 2 caddies pleins au raz.

Caddy numéro 1

Caddy numéro 1

Caddy numéro 2. C'est qu'on doit tenir une semaine en quasi autarcie.

Caddy numéro 2. C’est qu’on doit tenir une semaine en quasi autarcie.

Alors que nous finissons les courses, nous nous rendons compte que les employés commencent à mettre des cartons sur les bacs frigo et à bâcher les produits frais. Apparemment, l’électricité manque toujours. On se dépêche de terminer !

On bâche les jus d'orange...

On bâche les jus d’orange…

... et on cartonne les freezers. Pas bon signe !

… et on cartonne les freezers. Pas bon signe !

Nous arrivons aux caisses et patientons dans la queue. Après 1 minute, nous nous rendons compte que ça n’avance pas. Les caisses n’ont plus d’électricités non plus ! Certains clients laissent leurs caddies au milieu et s’en vont. Nous avons passé plus d’une heure à arpenter les rayons (pas organisés comme chez nous et évidemment les marques et les packaging sont différents ce qui nous ralentit) donc nous patientons. Après 5 minutes, une employée vient nous voir pour nous dire que la foudre est tombée sur le transformateur et que le générateur de secours a aussi un problème. Si on veut, on peut laisser le caddy et partir, c’est ok. Après 10 minutes supplémentaires, un autre employé nous dit qu’il y a peu de chance qu’ils réparent quoi que ce soit rapidement et nous invite poliment mais fortement à partir… nous partons, dépités. #Fail. J’imagine même pas combien l’incident à du coûter en perte de tous les produits frais et en chiffre d’affaire…

Nous noyons notre tristesse dans le fast food de l’autre coté du parking, Whataburger.

Whataburger et leur hamburgers bien trop gras

Whataburger et leur hamburgers bien trop gras

Nous faisons le plein (aïe le portefeuille) et nous décollons.

Faire le plein d'un camping car, ou comment avoir la douloureuse bien trop régulièrement. Pour info, un gallon fait presque 4L.

Faire le plein d’un camping car, ou comment avoir la douloureuse bien trop régulièrement. Pour info, un gallon fait presque 4 litres.

Il est 17 h lorsque nous prenons la route. Nous avons environ 5 h de route jusqu’à Dallas, notre étape de la journée, et nous n’avons rien à manger ni à boire. Nous allons être des Grands Voyageurs affamés 🙂

Cruise America a un partenariat avec les Camping KOA qui nos donne 10 % de réduction et nous avons un guide détaillé de tous les campings du pays (avec les instructions sur comment y arriver, ce qui aide !). Nous arrivons au KOA Camping de Dallas vers les 22 h. Heureusement, il y a de la place et on peut arriver de nuit et payer le lendemain. Nous sombrons dans le sommeil réparateur après cette grosse journée.

Demain nous ferons plus de 1 000 km de route!

Des envies de Grand Voyageur?

 

Vous voulez connaitre la suite ? Recevez-la dans votre boite mail !

Recevez un email lorsqu'un nouvel article est publié.

Commentaires

  1. Marge a écrit :

    Ça c’est du camping car ! Wouaouh ! Le rêve de Pascal et Louise ! Faire la route avec ça doit être fichtrement agréable !

  2. Eliateck a écrit :

    Oh le beau camping-car ! Oh les gros chariots abandonnés à leur triste sort ! Je pense surtout à T-Chat qui risque d’avoir des insomnies à ce régime ……

  3. Super camping car !!! Combien payez-vous pour une semaine de location ?J’espère que vous avez pu dîner en route quand même…
    Bonne continuation.
    Aurélie Articles récents…Une semaine landaise, entre pins et océanMy Profile

    • Il faut que je fasse le détail mais ce n’est pas donné. On a payé 1600 Euros pour une semaine et 1500 miles auxquels il faudra rajouter l’essence, les campings, le kilométrage supplémentaires (on a fait un peu plus de 2000 miles au final). Je posterai le détail dans un prochain article !

Commentaires

*

CommentLuv badge

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×