3 jours à la Nouvelle Orléans

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×
Samedi 13 au lundi 15 juillet

Après notre super train de New York à la Nouvelle Orléans, nous arrivons enfin à la Nouvelle Orléans en fin de soirée. Nous avons réservé une chambre à l’India House Backpackers, pas loin du centre.

Un chat, nous accueille (façon de parler) à l'hostel. C'est bon signe !

Un chat, nous accueille (façon de parler) à l’hostel. C’est bon signe !

Notre chambre s'appelle "Fais Dodo". Je sens que je vais aimer cet hostel !

Notre chambre s’appelle “Fais Dodo”. Je sens que je vais aimer cet hostel !

Il est 23 h passées, les Grands Voyageurs que nous sommes ne demandons pas notre reste et allons nous coucher.

Le lendemain matin, nous nous lançons à l’assaut de la ville. Notre hostel se situe un peu au nord, le long de la légendaire Canal Street, l’artère principale de la ville. Pour nous rendre au French Quarter (le “Quartier Français”, le centre historique), nous prenons un Streetcar, le nom des trams locaux.

Les streetcars (trams) sont tous en bois. Très sympa.

Les streetcars (trams) sont tout en bois. Très sympa.

Après 10 minutes, nous descendons et rejoignons Bourbon Street, peut être la rue la plus célèbre et la plus sulfureuse de la Nouvelle Orléans. Il est 10 h du matin, donc les bars proposans bières, mojitos et autres boissons de perdition ne nous attirent pas vraiment…

Qui est chaud pour un boudin d'alligator ??

Qui est chaud pour un boudin d’alligator ??

Par contre on ressent le « potentiel » que peut avoir cette rue une fois le soir venu. Bourbon Street n’est rien qu’une suite de bars avec leurs scènes musicales.

Le Lafitte's Blacksmith. Ce bar à la réputation d'être le plus vieux de la ville, fondé avant 1772.

Le Lafitte’s Blacksmith. Ce bar à la réputation d’être le plus vieux de la ville, fondé avant 1772.

NOLA (le petit nom pour la Nouvelle Orléans) est vraiment différente des autres villes américaines. Le centre ville est fait de maisons de style colonial ; les noms des rues sont un mix entre français, espagnol et anglais ; il est permis de fumer dans la rue, dans les bars, n’importe où ; il fait une chaleur à tomber avec au moins 200 % d’humidité… on se sent déjà sous les tropiques aux ambiances de république bananière 🙂

Après la Bourbon Street, nous prenons les rues adjacentes Orleans Street et Royal Street.

Oui, les espagnols aussi sont passés par là

Oui, les espagnols aussi sont passés par là

Et là, tout change. Royal Street est une rue calme, avec boutiques de beaux produits et bons restaurants. On change d’ambiance !

Royal Streel

Royal Streel (cliquez pour agrandir)

Royal Street: une rue belle et calme, juste parallèle à la folie de Bourbon Street

Royal Street : une rue belle et calme, juste parallèle à la folie de Bourbon Street

Au hasard de la ballade, une petite cour avec sa fontaine. Très zen.

Au hasard de la ballade, une petite cour avec sa fontaine. Très zen.

Yesssss !!!

Yesssss !!!

On s’octroie un petit plaisir et on s’offre un cigare, « pour faire comme tout le monde ».

Une belle cave à cigare

Une belle cave à cigare

Nous déambulons dans le centre, ici et là et finissons par arriver sur les bords du mythique Mississippi. 

Au le beau bateau !

Oh le beau bateau !

En fin d’après-midi, nous nous retrouvons sur Jackson Square avec sa statue en forme de cheval et sa cathédrale Saint Louis.

La Cathédrale Saint Louis, devant Jackson Square

La Cathédrale Saint Louis, devant Jackson Square

A la Nouvelle Orléans, on s'est pas mal tapé sur la figure pour prendre le contrôle des bars locaux.

A la Nouvelle Orléans, on s’est pas mal tapé sur la figure pour prendre le contrôle des bars locaux.

Un cheval, un drapeau américain. What Else?

Un cheval, un drapeau américain. What Else?

Le soir on va manger dans un restaurant Cajun couleur locale. Sur le chemin on trouve un magasin spécialisé dans la vente de sauces épicées. Oui les cajuns aiment la nourriture épicée !

Lorsqu'on ne sait plus quoi inventer pour sortir du lot, on trouve des noms stupides à ses sauces piquantes.

Lorsqu’on ne sait plus quoi inventer pour sortir du lot, on trouve des noms stupides à ses sauces piquantes.

Le resto cajun est basique (et plein de gros motards ambiance Harley Davidson) mais la nourriture est somptueuse… et piquante à souhait !

Ce plat n'est peut être pas top esthétiquement mais il était délicieux... même s'il a continué à m'arracher la bouche pendant une heure après l'avoir fini

Ce plat n’est peut être pas top esthétiquement mais il était délicieux… même s’il a continué à m’arracher la bouche pendant une heure après l’avoir fini

Nous rentrons le soir à l’hostel en streetcar, heureux de cette journée aux goûts de vieille France. 

A bord du streetcar nous ramenant à la maison.

A bord du streetcar nous ramenant à la maison.

Le lendemain, nous décidons de faire un tour sur le Mississippi à bord du Steamboat Natchez, l’un des derniers bateaux à vapeur et avec une roue à aube. Le bateau est très classe et la petite croisière sur l’eau très agréable.

A bord du Natchez

A bord du Natchez

La roue à aube. Beau mais pas vraiment efficace, on se traine.

La roue à aube. Beau mais pas vraiment efficace, on se traine.

On dirait l'agent Smith dans Matrix... non?

On dirait l’agent Smith dans Matrix… non ?

Si quelqu'un peut corriger svp...

Si quelqu’un peut corriger svp…

La salle de déjeuner avec son groupe de musique, style New Orleans, au fond

La salle de déjeuner avec son groupe de musique, style New Orleans, au fond

Au retour, un drôle de personnage nous attend sur le quai…

Obama avec un chien en peluche fumant un cigare ? Oui, pourquoi pas.

Obama avec un chien en peluche fumant un cigare ? Oui, pourquoi pas.

On passe la soirée tranquille de retour à l’hostel, avec nos beaux cigares.

T-Chat avec son premier cigare. Il était tout fier !

T-Chat avec son premier cigare. Regardez comme il est fier !

J’ai bien aimé la Nouvelle Orléans. Mais le temps était vraiment trop à la chaleur et à la moiteur. Peut-être une visite au printemps ou à l’automne aurait été plus agréable ? Et je regrette un peu de ne pas avoir trouvé un bon concert de Blues… une prochaine fois !

Demain sera une longue journée. On doit se rendre à Houston pour récupérer… notre camping car !!

Des envies de Grand Voyageur?

 

Vous voulez connaitre la suite ? Recevez-la dans votre boite mail !

Recevez un email lorsqu'un nouvel article est publié.

Commentaires

  1. Marge a écrit :

    Oh qu’est-ce que j’ai ri tout du long ! A mon avis, à votre hôtel, ils font une enquête sur leurs clients avant qu’ils n’arrivent !
    Bourbon street… Ça me fait penser à ça : http://m.youtube.com/index?gl=FR&hl=fr&desktop_uri=%2F%3Fgl%3DFR%26hl%3Dfr#/watch?v=5i_0PkOqLKA
    Quand même ! Pov T-Chat ! Alcool, cigare, films violents… Va être complètement dépravé ! 🙂
    Pas vu Tom Sawyer et Huckleberry Finn ?

  2. croa a écrit :

    Toujours aussi plaisant de suivre ton voyage, le sourire aux lèvres…!

  3. Super article et super photos, dans lesquelles j’ai retrouvé avec plaisir l’ambiance de la Nouvelle-Orléans… La prochaine fois il faudra que vous alliez au Café du Monde pour manger des beignets, ça aussi c’est emblématique de cette ville !
    Bonne poursuite de voyage
    Aurélie Articles récents…Une semaine landaise, entre pins et océanMy Profile

  4. Sylvain a écrit :

    Holy cow les photos sont sublimes! J’adore celle de la cathédrale Saint Louis!

  5. Dominique a écrit :

    J’adore tes commentaires qui me font bien rire!
    Surtout conserves ton sens de l’humour….
    As-tu fréquenté les boîtes à jazz de la Nouvelle Orléans? A l’époque (1992), j’avais beaucoup apprécié.
    Bises
    A+

  6. Eliateck a écrit :

    Je sens que j’aimerais la Nouvelle-Orléans ! En tous cas ça me plait beaucoup à travers tes belles photos et tes commentaires ! J’ai aussi eu une pensée émue pour un (très) lointain cousin clunisois qui avait épousé en 1764 à Saint Domingue une jeune Acadienne (ou Cajun) déportée lors du “Grand Dérangement”. En voilà un qui avait aussi mis en pratique son envie de grand large !

Commentaires

*

CommentLuv badge

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×