Tuxtla Gutiérrez loin des touristes

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×
Du dimanche 4 au mercredi 6 août

Après la reposante escale à Cabo San Lucas, nous reprenons la route, direction le sud.  Le plan original était de rejoindre les terres « continentales » mexicaines en prenant le ferry depuis La Paz jusqu’à Mazatlan puis de faire des sauts de puces en bus de nuit afin de rejoindre la Guatemala. Nous avions même fait un joli petit Excel.

Notre Planning original... pas du tout ce que nous avons fait :)

Notre planning de voyage… pas du tout ce que nous avons fait 🙂

Mais au moment de réserver le ferry, celui-ci était complet. Le prochain ferry ne partant que trois jours plus tard, nous décidons de voir à replanifier tout le trip.

Après plusieurs simulations sous ITA Matrix (un outil puissant permettant des recherches avancées de billets d’avion), nous avons notre nouveau plan. Nous allons, encore, prendre l’avion et nous épargner les sauts de puce en bus et se rendre directement à Tuxtla Gutiérrez, la capitale de l’Etat des Chiapas, au sud du pays, faisant la bordure avec le Guatemala. Prendre l’avion va nous faire gagner quelques jours dont on pourra tirer profit pour ralentir le rythme des trajets suivants.

Il n’y a pas de vol direct depuis Los Cabos à Tuxtla, il faudra passer par le hub de Mexico City avec Aeroméxico. Nous décollons à 13 h et arrivons à destination 5 heures plus tard.

T-Chat évidemment, a son propre siège

T-Chat évidemment, a son propre siège

Dès qu'il peut détacher sa ceinture, T-Chat passera le reste du trajet collé au hublot.

Dès qu’il peut détacher sa ceinture, T-Chat passe le reste du trajet collé au hublot

Nous arrivons à Tuxtla dans la soirée. Et prenons nos quartiers dans un hostel basique mais propre, bien tenu et central, l’Hostal San Miguel.  Le soir nous nous promenons autour de la ville, et dans le Parque Central (équivalent à la « place du village »). A aucun moment nous ne rencontrons de touriste ni n’entendons autre chose que de l’espagnol. C’est bon ça !

Le lendemain, nous nous balladons dans la ville. Toujours aucun touriste à l’horizon. Le pied.

Devant notre hostel, on vent des cages et des oiseaux. Ca piaille toute la journée.

Devant notre hostel, on vend des cages et des oiseaux. Ca piaille toute la journée

On prend des jus de fruits à emporter... il seront livré dans un sac en plastique avec une paille. Basique mais efficace!

On prend des jus de fruits à emporter… ils seront livrés dans un sac en plastique avec une paille. Basique mais efficace !

Je profite d’être « en ville »  pour trouver un remplaçant à mon iPhone mort au combat. Nous prenons un bus et nous rendons à une Plaza (équivalent du Mall américain, ces gros bâtiments climatisés et plein de boutiques) pour trouver un téléphone. C’est compliqué. Aucune des boutiques ne vend de téléphone débloqué, ils faut disposer d’un abonnement chez l’une ou l’autre des compagnies mexicaines pour les faire fonctionner. Heureusement, le Mexique est bien fait, il y a justement dans la Plaza une boutique spécialisée dans le déblocage de téléphones. Après de nombreux allers-retours entre les boutiques (la boutique de déblocage ne pouvant pas débloquer tous les modèles de téléphones), je trouve finalement un remplaçant, un petit Samsung. Par contre il faut attendre quelques heures pour débloquer le téléphone (ces gens ont beaucoup de travail apparemment). Pas de problème, on va au cinéma !

Nous nous asseyons bien confortablement pour voir Now You See Me (“Insaisissables” en français) en version originale sous-titrée (en espagnol bien sûr). Le film ne casse pas trois pattes à un canard mais est sympa. Il y a même José Garcia campant le mini rôle… d’un français.

T-Chat !! Le popcorn n'est pas une piscine voyons !!

T-Chat !! Le popcorn n’est pas une piscine voyons !!

Après le film, j’ai un nouveau téléphone, yay !!

Le lendemain, plein de bonnes nouvelles m’attendent à l’intérieur du téléphone, en particulier concernant le compte en banque. J’avais été victime de retraits frauduleux avec une copie de ma carte bancaire en mai et juin. Après de nombreuses démarches avec ma banque par téléphone, par mail et même par DHL, enfin je suis remboursé ! Deuxième surprise, le solde de tout compte avec ma boîte, que j’imaginais être nul… ne l’est pas ! J’avais oublié qu’ils allaient liquider mes congés payés en cours d’acquisition. Ca va faire du bien au budget de tour du monde, car j’ai été un peu dispendieux ces derniers temps 🙂

Un nouveau téléphone plein de bonnes nouvelles

Un nouveau téléphone plein de bonnes nouvelles

Dans quelques heures, on prend le bus pour San Cristobal de las Casas, ville coloniale dans les montagnes des Chiapas. Cette fois, c’est sûr, on va y trouver plein de touristes.

Des envies de Grand Voyageur ?

Vous voulez connaitre la suite ? Recevez-la dans votre boite mail !

Recevez un email lorsqu'un nouvel article est publié.

Commentaires

  1. Eliateck a écrit :

    Heureusement que je n’ai pas été au courant de cet histoire sur les retraits frauduleux ! 🙁
    Le jus de fruits en sachet plastique a un petit air ghanéen et T-Chat devient un touriste très pro 😀

  2. Marge a écrit :

    Sloy est un grand discret dans l’âme ! Zen en tout circonstance ! Et que de bonnes nouvelles ! C’est bon à lire de chez moi, j’imagine que c’est bon à vivre de chez toi !!
    T-Chat commence à prendre de la graine ! Il va te faire tournier en bourrique avant longtemps ! 😀

    • Là pour le coup c’est pas de la discrétion, c’est juste un oubli ! C’est qu’il y a beaucoup d’air entre mes deux oreilles 🙂

  3. Paulina a écrit :

    “Refresco de bolsita” très classique 🙂

Commentaires

*

CommentLuv badge

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×