New York : Statue de la Liberté et Wall Street

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×
Mercredi 10 juillet 2013

Aujourd’hui, nous faisons nos vrais touristes de base et allons visiter la Statue de la Liberté ! J’avais déjà entraperçu la statue lors de mon arrivée en cargo aux aurores, 3 semaines auparavant. Je vais maintenant aller la voir de plus près.

Nous prenons le métro jusqu’à South Ferry station, évitons quelques racoleurs qui essayent de nous vendre des tours dont nous ne voulons pas, achetons nos billets, faisons la queue, passons dans des portiques aux rayons X, faisons encore la queue et embarquons, enfin, à bord du ferry qui nous mènera jusqu’à Liberty Island, ile sur laquelle se trouve la Statue de la Liberté.

A bord du ferry faisant la navette entre Manhattan et Liberty Island

A bord du ferry faisant la navette entre Manhattan et Liberty Island

Le temps est bien gris mais il ne pleut pas. La traversée est rapide, environs 30 minutes et offre de belles vues.

La statue sur son Ile de la Liberté

La Statue sur son Ile de la Liberté (Liberty Island)

On s'approche !

La Statue dans toute sa splendeur

La Statue surveille les banquiers de Wall Street

La Statue surveille les banquiers de Wall Street

Nous débarquons.

La statue a été dessinée par Auguste Bartholdi et construite par l’ingénieur Gustave Eiffel (tous deux français) puis offerte par la France aux Etats Unis en 1886. Son regard porte vers la France et symbolise la liberté alors que les Etats Unis viennent de sortir de la guerre de Sécession et que la France vient d’abdiquer face à la Prusse.

Nous commençons le tour de la (petite) île et le ciel se fait de plus en plus noir. Au loin l’orage tombe déjà.

Avec un peu de chance l'orage va nous épargner?

Avec un peu de chance l’orage va nous épargner ?

Nous n’avons pas accès au piédestal ni à la « couronne » (pour avoir une vue depuis le haut de la statue) car il fallait pour cela réserver en avance, ce que nous n’avons évidemment pas fait. En plus, le trajet nous a déjà coûté $17 (env 13 €) ce qui n’est déjà pas donné et je n’ai pas vraiment envie d’y mettre plus.

Alors que nous sommes à mi-chemin du parcours, dans un endroit sans aucun abri, des trombes d’eau nous tombent dessus. Le temps que nous rebroussions chemin pour se mettre à l’abri sous des arbres, nous sommes déjà trempés. Après 5 minutes, l’averse est terminée et nous reprenons notre chemin.  Une dizaine de minutes plus tard, une deuxième salve d’averse s’abat à son tour. Et hop, de retour sous les arbres !

Pendant ce temps là, on essaie d'éviter les gouttes sous les arbres

Pendant ce temps là, on essaie d’éviter les gouttes sous les arbres

Nous patientons encore 5 minutes. Puis nous finissons notre tour, et rejoignons la queue pour prendre le ferry du retour.

On fait la queue pour rentrer. On n'est pas tout seul !

On fait la queue pour rentrer. On n’est pas tout seul !

Ce tour est sympa mais je ne pense pas que je le referai. Il y a un plan alternatif, et qui plus est gratuit, pour obtenir de belles vues de la Statue de la Liberté: il suffit de prendre le ferry qui mène à Staten Island depuis South Ferry station. Ces ferrys ne s’approchent pas aussi près que ceux qui se posent sur l’île mais permettent de tirer de bons clichés de la grande dame.

De retour sur la terre ferme, nous faisons un tour dans le sud de Manhattan et nous retrouvons, à Wall Street, la fameuse rue où se situe le Stock Exchange (la bourse) de New York.

La rue mythique

Wall Street, la rue mythique

L'entrée de la Bourse de New York. Assez similaire à celle de Paris...

L’entrée de la Bourse de New York. Assez similaire à celle de Paris…

Tout autour de Wall Street, les rues sont gardées par la police, barrées et piégées (des barrages peuvent sortir du sol pour bloquer le passage au plus blindé des fourgons). On ne rigole pas !

Enfin, nous nous dirigeons vers le One Trade Center, cette tour qui fera 541 m une fois terminée et qui remplace les iconiques tours jumelles du World Trade Center. Sa taille est impressionnante.

On s'approche du One Trade Center

On s’approche du One Trade Center

Nous voilà au pied... c'est vraiment VRAIMENT un gros machin !

Nous voilà au pied… difficile à rendre en photo mais c’est vraiment VRAIMENT un gros machin !

Pour terminer ce grand tour, nous prenons le métro direction Little Italy, pour faire découvrir le Five Guys aux gars nouvellement arrivés.

Eloignez-vous de la bordure du quai s'il vous plait !

Eloignez-vous de la bordure du quai s’il vous plait !

Pas vraiment de photos de Little Italy, si ce n’est qu’on y a croisé de drôles de boutiques…

Logo d'une boutique... toujours pas compris ce qu'on y faisait à l'intérieur.

Logo d’une boutique… toujours pas compris ce qu’on y faisait à l’intérieur.

C'est... heu... original?

Une autre boutique. C’est… heu… original ?

En voilà une journée bien remplie. Ca vous a plu ? Bientôt nous irons en train à la Nouvelle Orléans !

Des envies de Grand Voyageur ?

Nota: oui je sais, je suis très très en retard dans la publication des récits. Je m’en excuse. Je passe pas mal de temps sur la route et je préfère souvent profiter de l’endroit où je suis plutôt que de passer ma journée à bloguer. D’autant plus que la qualité de l’internet commence à être rock’n’roll ici ! Mais je ne lâche pas l’affaire. Le bonjour du Guatemala 🙂

Vous voulez connaitre la suite ? Recevez-la dans votre boite mail !

Recevez un email lorsqu'un nouvel article est publié.

Commentaires

  1. Marge a écrit :

    Tu es tout pardonné !
    Dans ta boutique, on y vend peut-être… Des collants ? 🙂 🙂 🙂 ou peut-être pas ! 😛

  2. Eliateck a écrit :

    Merci pour ce voyage à Nouillorque ! C’est chouette de voir la statue de l’Alsacien “en vrai” ! Moi je ne connais que son Lion 🙂
    Tu es tout excusé pour tes relations de voyage en retard, profite surtout de l’instant présent et nous, avec nos racines bien ancrées, nous saurons patienter !
    Plein de bises

  3. Annick a écrit :

    Un vrai plaisir de lire ces relations de voyage. Sympa de penser à nous. Nous aussi, pensons à toi.

  4. Sylvain a écrit :

    Mais c’est quoi cette obsession avec Five Guys sérieusement? 😉
    Non ne lâche pas l’affaire, c’est toujours un plaisir de te lire!

  5. Rhââ quel dommage que vous ayez un temps pourri. Visiter New York est très agréable quand le beau temps est de la partie. J’espère que ce dernier s’améliore afin que vous puissiez profiter pleinement de la ville.
    Béatrice Articles récents…Restaurant familial à New YorkMy Profile

Commentaires

*

CommentLuv badge

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×