Roadtrip: de New-York à Montréal en voiture !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×
Mercredi 19 Juin 2013

Emeric et Véronique, rencontrés sur le Cargo avaient loué une voiture pour se rendre à Montréal le mercredi, soit deux jours après l’arrivée à New-York. Ils me proposèrent de me joindre à eux. J’avais, à l’origine, pensé rester quelques jours de plus à New York puis monter à Montréal en train. Mais je ne pouvais pas refuser une telle offre. En plus de l’agréable compagnie, cela me permettait de faire l’aller en voiture et le retour en train, et donc de varier les plaisirs.

Rendez-vous est donc pris mercredi matin dans un loueur de Manhattan pour récupérer notre bolide. Nous héritons d’une Chevrolet rouge vif. Parfait pour passer inaperçus ! 🙂 Après une sortie un peu sinueuse de New-York (qui, comme toutes les grandes villes, possède un nombre incalculable de sorties, échangeurs et autres routes à 3, 4, 5 ou 6 voies), nous rejoignons l’Interstate 87 qui nous mènera tout droit jusqu’à Montréal. Facile.

Après une paire d’heure de route, nous faisons une pause déjeuner dans une des aires de l’autoroute.

Notre super bolide!

Notre super bolide !

L’aire se présente en fait sous la forme d’un Mall (i.e. ensemble de boutiques) typiquement américain. Petit plaisir coupable, je prends un hamburger chez Burger King.

Les malls sur une aire d'autoroute. Des cathédrales à l'américaine.

Les malls sur une aire d’autoroute. Des cathédrales à l’américaine

On reprend la route. Le trajet se déroule loin des gros ensembles urbains. La majeure partie du temps se passe entourée de forêts, de lacs et de collines. Pas du tout ce que j’avais en tête quand je m’imaginais New York (l’état, pas la ville, mais je faisais machinalement l’association entre les deux j’imagine).

Le vue depuis l'interstate 87 reliant New-York à Montréal. C'est beau, c'est vert.

Le vue depuis l’interstate 87 reliant New York à Montréal. C’est beau, c’est vert.

Oh une ferme avec ses 2 silos ronds. Comme dans les films !!

Oh une ferme avec ses 2 silos ronds. Comme dans les films !!

C'est toujours un peu compliqué les animaux en voiture. Mais T-Chat s'est très bien tenu pendant tout le trajet.

C’est toujours un peu compliqué les animaux en voiture. Mais T-Chat s’est très bien tenu pendant tout le trajet.

Quelques heures plus tard, on s’arrête par hasard à « Frontier Town » pour une « pause biologique ».  L’endroit est abondonné et sinistre, on pourrait facilement y imaginer le début d’un film d’horreur où, à la nuit tombée, une bande de jeunes se retrouverait sans essence et donc obligée de passer la nuit dans la voiture… jusqu’au moment où des bruits étranges venant de la ville abandonnée commenceraient à les mettre en panique. La suite on la connaît, à la fin, tout le monde il meurt.

Frontier Town ! Rien que le nom, on se sent déjà dans un Far West

Frontier Town ! Rien que le nom, on se sent déjà dans un Far West

Le fait que l'endroit soit abandonné nous propulse vraiment dans une ambiance Far West / Film d'horreur.

Le fait que l’endroit soit abandonné nous propulse vraiment dans une ambiance Far West / Film d’horreur.

Bref, pas sûr que je ferais un bon scénariste 🙂

Et on repart sur la route. Juste avant la frontière on fait le plein. C’est moins cher de ce coté.

On fait le plein avant de rentrer au Canada. A 70 cts d'euros le litre, ça vaut quand même le coup.

On fait le plein avant de rentrer au Canada. A 70 cts d’euros le litre, ça vaut quand même le coup.

Ce n'est pas parce qu'on n'a pas le permis qu'on ne peut pas faire son kéké avec une voiture rouge.

Ce n’est pas parce qu’on n’a pas le permis qu’on ne peut pas faire son kéké avec une voiture rouge

Le passage de frontière se fait à Saint-Bernard-de-Lacolle. Si c’est pas un super nom pour une ville ça ! Je m’imaginais bien un Saint-Bernard (le chien) avec un gros tube de colle autour du cou. Mais apparemment, non, rien à voir. Tant pis.

Poste frontière US/Canada de Saint-Bernard-de-Lacolle. Pas de doute on entre en territoire francophone!

Poste frontière US/Canada de Saint-Bernard-de-Lacolle. Pas de doute on entre en territoire francophone !

La queue de voiture prend un bon bout de temps. Pour passer le temps, on regarde autour de nous.

Pose les deux pieds en canard C'est la chenille qui se prépare En voitur' les voyageurs La chenill' part toujours à l'heure (air connu)

“Pose les deux pieds en canard
C’est la chenille qui se prépare
En voitur’ les voyageurs
La chenill’ part toujours à l’heure”
(air connu)

Quand on arrive au poste, on nous pose des questions d’usage, et, comme nous ne sommes ni Canadiens ni Américains (pour lesquels le passage est simplifié), on nous demande d’aller nous garer plus en avant et de voir un agent de l’immigration.

Mon passage ne pose pas de trop de problème, on me demande combien de temps je compte rester (« dix jours ») et on ne m’embête pas trop plus. C’est plus compliqué pour Emeric. L’agent trouve suspect qu’il soit avec sa copine québécoise, puisse prendre 2 mois de congés payés avec son travail en France et n’a toujours pas de billet de retour. Il doit même présenter des justificatifs justifiant de son emploi et prouvant qu’il dispose d’assez d’argent sur son compte pour les 2 mois à venir (heureusement qu’il avait ces justificatifs ! J’aurais bien été embêté pour ma part).

Résultat des courses : on m’octroie un visa de 6 mois jusqu’en décembre alors que je ne vais rester que 10 jours et Emeric écope d’un tampon avec un joli papier agrafé au passeport (une « fiche de visiteur ») précisant qu’il devra quitter le pays au plus tard le 5 septembre, soit environ 2 mois plus tard. Les joies de l’administration…

Le sésame est délivré. Mince je ne pourrai pas passer Noël au Canada !

Le sésame est délivré. Mince je ne pourrai pas passer Noël au Canada !

Encore une fois, personne n’a vérifié nos sacs, se basant simplement sur notre déclaration.

Mais au moins, on y est : on est au Canada !! On roule environ 90 minutes et on arrive à Montréal où Emeric et Véro me déposent à une bouche de métro pour que je rejoigne l’hostel alors qu’ils vont à l’aéroport rendre la voiture.

Le roadtrip était bien fun (malgré l’épisode des douanes) et aura duré environ 8 heures (on a fait pas mal de pauses aussi).  Je me retrouve à Montréal, 4 ans après une première visite, dans un métro où tout est en français, les gens parlent français… vive le Québec 🙂 

Vous voulez connaitre la suite ? Recevez-la dans votre boite mail !

Recevez un email lorsqu'un nouvel article est publié.

Commentaires

  1. Marge a écrit :

    Je suis écroulée de rire !!
    Ce serait bien si nos aires d’autoroutes étaient aussi jolies ! Je suis bien contente que T-Chat se soit bien tenu, ça aurait fait mauvais effet du vomi de T-Chat dans une Chevrolet rouge vif, de location de surcroît !
    J’aime assez ton scénario de film, pour peu, avec les photos, je me croirais dans CSI !! Mais où est Grissom ??? Bah oui pour moi y’a que lui !! 🙂
    Bienvenue dans notre belle Province, tabarnac !!
    Mange quelques biscuits en forme de feuille d’érable au sirop (d’érable !) pour moi ! Mon copain Jean-Michel donnait ça à son chien… Ouaf !

  2. Yve a écrit :

    Primo je m’aperçois que T-chat est un lion et pas un chat, qu’est-ce que c’est ce bintz ? 🙂
    Deusio le rouge te sied. Manque un peu un sourire tout de même.
    Troisio, plus grand chose à dire, ah si ! c’est super bien d’avoir des nouvelles 😉

  3. CROA a écrit :

    Allez mon p’tit gars voilà bien une affaire qui roule…

  4. ank a écrit :

    Du rouge pour traverser le vert et le bleu. La vie en couleurs…

  5. Mylène a écrit :

    Merci de me rappeler de bons souvenirs!
    Gros bisous à toi et à nos cousins Québécois.

  6. Ah ouais quand même une sacrée différence entre 6 mois et 2 mois de visa juste pour le fat que la copine soit québecoise … Je suis surpris
    tunimaal @ voyage au Japon Articles récents…Les distributeurs automatiques au Japon : dans l’univers du « tout est possible »My Profile

  7. charlotte a écrit :

    bonjour nous allons certainement faire un trajet de la meme sorte; new-york jusqua montréal et vice versa. faut-il un visa particulier pour le canada? bref si vous avez des conseils nous sommes preneur. merci

    • Bonjour Charlotte,
      Pas de visa nécessaire si tu disposes d’un visa français valide au moins 6 mois après la date d’entrée au Canada.
      Bone voyage!
      Sly

  8. Ben a écrit :

    Sympas cette petite balade ! Je vais faire le meme trip cet été et je ne trouve pas de location de véhicule permettant de prendre a NYC et de rendre à Montréal ! Pourrais tu me balancer quelques tuyaux à ce sujet? Merci l’ami 🙂

  9. Kabine a écrit :

    Bonjour ,
    Je suis malien et j’ai un visa de 5 ans usa.
    Je suis arrivée à New York le 13 novembre 2015 et je veux fait un samedi et dimanche chez un ami qui ma rendu visite à Bamako.

    Est il possible ?

Commentaires

*

CommentLuv badge

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×