De Las Vegas à San Francisco à travers la Californie

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×
Mercredi 24 juillet

Aujourd’hui, on termine la traversée des US ! L’étape du jour nous emmènera de Las Vegas jusqu’à San Francisco, à 900 km de là, soit environ 8 h 30 de route non stop. Cette journée nous permettra de traverser et de découvrir une partie de la Californie.

Après la virée de Dallas à Albuquerque, c’est la plus grande distance que nous allons parcourir en une journée.  Mais, à la différence du précédent trip, nous avons remisé le Camping Car. Donc aujourd’hui nous parcourrons la distance en voiture. Et ça fait toute la différence ! Entre un « veau » de Camping Car faisant du 25 l au 100 km et une grande routière, l’expérience est très différente et la journée semblera passer plus vite.

Quelques recherches sur le net et nous avons réservé une voiture via l’agence Alamo de l’aéroport de Las Vegas. En effet, Alamo proposait des tarifs 2 à 3 fois moins cher que ses concurrents (Hertz, Avis et consorts) ! Du coup, nous avons décidé de louer la voiture non seulement pour le trajet vers San Francisco, mais aussi pour les 2 jours suivants à SF. Choix que nous ne regretterons vraiment pas.

A 10 h, on est parti ! Le paysage est d’abord désertique (désert du Nevada oblige). Certains Grands Voyageurs en profitent pour continuer la nuit pendant que d’autres font les idiots.

Un gros Truck US dans le désert du Nevada. Comme ça ne suffisait pas, on lui a ajouté une deuxième remorque.

Un gros Truck US dans le désert du Nevada. Comme ça ne suffisait pas, on lui a rajouté une deuxième remorque

Les voyages forment la jeunesse ! Et comme chacun le sait, les jeunes ont besoin de dormir beaucoup.

Les voyages forment la jeunesse. Et comme chacun le sait, les jeunes ont besoin de dormir beaucoup

Je travaille mon "look méchant", pour être prêt à ce qu'on ne vienne pas me chercher des noises quand j'entrerai en Amérique Centrale.

Je travaille mon “look méchant”, pour être prêt à ce qu’on ne vienne pas me chercher des noises quand j’entrerai en Amérique Centrale

T-Chat est maintenant un vrai Grand Voyageur professionnel, à l'aise dans tous les transports.

T-Chat est maintenant un vrai Grand Voyageur professionnel, à l’aise dans tous les transports

On est suivis !

On est suivis !

Après 2 h heures de route, nous arrivons en Californie. Et c’est l’heure pour un repas “bien diététique”.

Arriver en Californie. C'est presque comme entrer dans un nouveau pays avec son poste frontière. Mais personne ne nous demandera nos papiers, ni nous arrêtera pour vérifier la voiture.

Arriver en Californie, c’est presque comme entrer dans un nouveau pays avec son poste frontière. Mais personne ne nous demandera nos papiers, ni nous arrêtera pour vérifier la voiture

Le Grand Voyageur en roadtrip et désirant manger sain et équilibré pourra rencontrer quelques difficultés aux US.

Le Grand Voyageur en roadtrip et désirant manger sain et équilibré pourra rencontrer quelques difficultés aux US.

Alors que nous remontons au Nord, le paysage verdit un peu et nous arrivons dans les plaines de Californie, un des ventres des Etats Unis.

On s'approche du but ! Et derrière à perte de vue, des vergers (beaucoup d'Oranger et consorts)

On s’approche du but ! Et derrière, à perte de vue, des vergers (beaucoup d’oranger et consorts)

Nous passons à coté de la plus grande ferme à bétail que j'ai jamais vue. Sur plusieurs kilomètre cette ferme longe l'autoroute. Des dizaines de milliers de bêtes  sont là, dans un odeur absolument horrible... Mangez du boeuf !

Nous passons à coté de la plus grande ferme à bétail que j’ai jamais vue. Sur plusieurs kilomètres, cette ferme longe l’autoroute. Des dizaines de milliers de bêtes sont là, dans une odeur absolument horrible… Mangez du boeuf !

Alors que nous roulons allègrement, et sommes un peu distraits, nous nous rendons compte qu’il serait opportun de faire le plein rapidement car nous sommes presque à sec. Problème, cette belle Californie a beau être pleine de vergers et de bétail, nous ne trouvons pas une station essence, ni un village autour et le tableau de bord nous indique que nous ne sommes vraiment pas loin de la panne sèche.

Un peu distraits par la route, nous nous retrouvons presque à secs au milieu de nulle part.

Un peu distraits par la route, nous nous retrouvons presque à secs au milieu de nulle part

Nous roulons pendant un moment (une demie-heure ?), je reste un peu coincé à regarder l’aiguille du tableau de bord. Quand, enfin, nous voyons une sortie digne de ce nom avec station essence. Ouf ! Nous ne dormirons pas au milieu des vaches ce soir.

No bolide de course avait grand soif...

Notre bolide de course avait grand soif…

.. De même que ses passagers. Fidèle à mon habitude, j'essaie une boisson que je ne connaissais pas. C'est pas mal.

… de même que ses passagers. Fidèle à mon habitude, j’essaie une boisson que je ne connaissais pas. C’est pas mal.

Oh et je prends aussi des cacahuètes au Wasabi. J'aime le wasabi :)

Oh ! et je prends aussi des cacahuètes au wasabi. J’aime le wasabi 🙂

Nous reprenons la route pour le dernier tronçon.

Et toujours des vergers à perte de vue.

Et toujours des vergers à perte de vue

On a parfois l'impression que les vergers ont été gagnés sur le désert quand on voit certaines partie non cultivées.

On a parfois l’impression que les vergers ont été gagnés sur le désert quand on voit certaines partie non cultivées

La Californie, pionnière sur les énergies renouvelables. On verra des milliers d'éoliennes perchées sur les collines durant cette journée.

La Californie, pionnière sur les énergies renouvelables. On verra des milliers d’éoliennes perchées sur les collines durant cette journée

Vers 20 h, nous arrivons à San Francisco par le Bay Bridge, pas aussi célèbre que le Golden Bridge mais tout aussi impressionnant. Alors qu’un ciel immaculé nous a accompagné toute la journée, dès que nous sommes de l’autre côté du Bay Bridge, nous tombons sous les nuages. Nous réaliserons le lendemain que ce phénomène n’est pas anecdotique.

On traverse la baie de San Francisco, perché sur le Bay Bridge, un gigantesque pont suspendu.

On traverse la baie de San Francisco, perchés sur le Bay Bridge, un gigantesque pont suspendu. Au fond, on voit la couche de nuages qui nous attend

"Regarde, je peux toujours le haut du pont!"

“Regarde, je peux toujours le haut du pont !”

Nous avons réservé des lits au San Francisco International Hostel, dans le centre. Nous mettrons pas mal de temps à le trouver, malgré les GPS, les copies d’écran de Google Maps et les Atlas routiers. La faute à trop de rues à sens unique ! 🙂 Mais nous arrivons finalement à destination.

Ce qui est pratique, c’est que l’auberge propose un service de « Valet Parking » (voiturier) qui vient chercher votre voiture devant l’hostel pour la garer aux alentours. Le service est bon marché et très pratique (pas besoin de tourner pendant des heures pour trouver une place). Par contre, il ne faut pas être pressé, nous avons attendu jusqu’à une demie-heure avant qu’on vienne chercher notre voiture…

Un service de voiturier dans une auberge ce n'est pas courant !

Un service de voiturier dans une auberge ce n’est pas courant !

Ce fut encore une longue journée. Mais ça y est, on est de l’autre côté des Etats Unis, le Pacifique nous attend ! Demain, on fait les touristes dans SF et ses environs.

Des envies de Grand Voyageur ?

Vous voulez connaitre la suite ? Recevez-la dans votre boite mail !

Recevez un email lorsqu'un nouvel article est publié.

Commentaires

  1. À la lecture de ton récit, Pascal s’est revu 30 ans en arrière quand il découvrait “les rues de Santé Francisco”
    Je parle beaucoup de séries mais à notre niveau on n’a que ça pour découvrir ce pays ! Heureusement, on a aussi Google Earth ! 🙂
    Marge Articles récents…Déjà 1 mois 1/2 de vacances !My Profile

  2. Eliatech a écrit :

    Que de belles découvertes ! J’espère que vous avez trouvé aussi des fruits pour contrebalancer ce régime pas bien hygiénique !

  3. Greg a écrit :

    Eh ben, c’est alléchant tout ça, vivement les photos des plages californiennes ! 😉
    Y’a pas à dire, les US c’est vraiment LE pays des road trips.

    Pour illustrer ton commentaire sur les nuages, on peut ajouter une petite chanson : “Quand San Francisco s’embrume…” 🙂

    @+
    Greg

    • Hello Greg, content de voir par là ! Tu traques Thierry la Malice ?
      Les plages Californiennes, sont plutôt froides. Enfin, celles de San Francisco (article à paraitre demain matin). Mais j’me suis rattrapé depuis, avec mention spéciale au Roatan, dans les caraïbes. J’espère que tout roule ! ++

      • Greg a écrit :

        Yep, tout roule par chez nous mais c’est un peu plus la routine que par chez toi 🙂
        J’ai vu en effet que Thierry avait posté un p’tit commentaire.
        Ça fait un bout de temps que je voulais te glisser un petit mot car je suis tes pérégrinations avec assiduité 🙂
        Vivement les photos des Caraïbes !
        Continue à nous faire rêver, tes voyages forment notre jeunesse ! ++

Commentaires

*

CommentLuv badge

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×